Deuxième session de renforcement des capacités des jeunes agripreneurs

C’est parti pour la deuxième session de renforcement des capacités des jeunes agripreneurs bénéficiaire du projet Innovation, Développement Agricole et Liens vers marché pour les jeunes (iDEAL) au Burkina Faso. En effet, après une première session de formation qui s’est déroulée dans la région des Hauts Bassin ; ce jour 29 janvier 2019 a connu le démarrage effectif de la deuxième session de formation.

En rappel ; le projet iDEAL vise à accélérer l’accès au marché et le développement de l’entrepreneuriat agricole par l’usage des TIC au milieu des jeunes agripreneurs au Burkina Faso.Le Projet est financé par le Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale ACP-EU et mis en œuvre au Burkina Faso par YAM-PUKRI, l’organisation pionnière dans le développement des TIC au Burkina Faso.
Pour cette deuxième session de formation ; les jeunes agripreneurs de la région de la Boucle du Mouhoun sont à l’honneur. Environ soixante-dix jeunes agripreneurs venant des provinces de BALE ; BANWA ; KOSSI et du Mouhoun prennent part à ladite session.

Dans son mot d’ouverture ; M. BASSAGA KONE ; représentant de la Direction Régionale de l’Agriculture Dedougou ; disait que de nos jours on ne parle plus d’agriculture de consommation mais d’agriculture du marché mettant l’accent sur le profit. Pour cela il invite les jeunes à saisir l’opportunité qu’offre le projet IDEAL à travers cette session de formation.

Pour cette session de formation les bénéficiaires auront droit à quatre (04) modules sous les thèmes suivants :

  • Module I : Entrepreneuriat et capacités d’affaire en Agrobusiness
  • Module II :Initiation à l’informatique (Word, Excel et Internet)
  • Module III : Media sociaux (utilisation des réseaux sociaux comme outil de promotion des entreprises)
  • Module IV : Utilisation de la plateforme AgriData

    Avant de rentrer dans le vif du sujet ; les participants ont eu droit à une présentation détaillé du projet iDEAL faite par le chargé du projet M. Amos CONGO .
    Le module sur l’entreprenariat et les capacités d’affaire en Agrobussiness a été abordé pour la première journée de formation et les participants ont contribué activement à l’animation de ladite journée à travers les partages d’expériences sur l’entreprenariat agricole.

Léticia GANDEMA/SON

    PARTAGER via

  • Twitter