Etude de base TIC au Burkina

Le Projet IDE@L lancé par Yam Pukri et financé par le CTA a un double objectif à savoir d’une part, le renforcement de l’utilisation des TIC par les jeunes agripreneurs et agriculteurs afin de développer leur accès au marché et d’autre part le renforcement de l’offre de services TIC par les jeunes entrepreneurs e-agricoles afin qu’ils puissent mieux servir les agripreneurs et agriculteurs.

Ces 02 objectifs mettent en évidence deux groupes d’acteurs, jeunes entrepreneurs agricoles et jeunes entrepreneurs TIC qui sont de ce fait les cibles prioritaires pour les interventions du Projet. L’étude de la situation de référence des indicateurs du Projet porte sur la caractérisation de ces groupes d’acteurs afin d’évaluer le degré d’utilisation des TIC par les agripreneurs et identifier l’offre de services TIC par les jeunes entrepreneurs TIC.

A partir d’une démarche méthodologique exploratoire et descriptive mais aussi analytique par moment, l’étude s’est focalisée à bien identifier le niveau actuel et la dynamique de certains indicateurs clés du Projet. Il ressort ainsi, un faible niveau d’utilisation des TIC par les jeunes entrepreneurs agricoles au Burkina Faso, de nombreuses contraintes parmi lesquelles l’accès au marché occupe une place de choix, de faibles compétences TIC et aussi de faibles compétences entrepreneuriales. Relativement à l’offre de services TIC, on note l’existence d’un nombre limité de jeunes entrepreneurs TIC offrant des e-services agricoles, jeunes entrepreneurs caractérisés par une faible connaissance des besoins en solution TIC du monde agricole.

Au regard de ce diagnostic, l’étude recommande plusieurs pistes d’intervention parmi lesquelles Inciter les entrepreneurs TIC à se pencher en plus des solutions TIC orientées sur l’accès au marché, à des solutions TIC orientées aussi sur l’apprentissage des capacités techniques liées à chaque type d’activité qui intéresse ou qui pourrait intéresser les jeunes agripreneurs et cela sur l’ensemble des maillons de la chaîne de valeur.

Dans le renforcement de capacités, prendre en compte aussi le volet gestion de l’entreprise/entrepreneuriat et cela aussi bien pour les agripreneurs que pour les entrepreneurs TIC.

Téléchargez le rapport

Rapport étude de référence TIC IDEAL

    PARTAGER via

  • Twitter