Publication livre de plaidoyer TIC et monde rural

Innovation, Développement Agricole et Liens vers le marché (iDEAL) pour les jeunes au Burkina Faso, est un projet piloté par Yam-Pukri avec le soutien de son partenaire technique et financier, le CTA.

Le projet a duré environ deux ans et demi, d’avril 2018 à juillet 2020.

L’essor spectaculaire des technologies de l’information et de la communication (TIC) avec son corollaire de digitalisation des différents secteurs de l’économie a plongé les pays en développement dans une nouvelle économie, celle du numérique. Cette économie numérique est visible aussi bien dans le milieu urbain que dans le monde rural. Dans le milieu rural, le secteur agricole est l’un des sous-secteurs où les TIC sont en train d’apporter des transformations positives au niveau des chaînes de valeur.

Aujourd’hui, les TIC jouent un rôle considérable dans le processus de production agricole, la collecte et le stockage des récoltes, la transformation, la diffusion des prix, le contrôle de qualité des produits et surtout dans la commercialisation des produits. De plus en plus, des acteurs se positionnent du côté de l’offre pour développer des produits et services numériques à destination de producteurs de plus en plus connectés et outillés avec les équipements TIC.

Le marché des TIC dans le secteur agricole semble enfin se développer, car le potentiel de digitalisation et de « business » est encore très important. Cependant, cet essor du marché semble faire face à de nombreuses contraintes qui ralentissent sa vulgarisation et son expansion rapide. Pour le cas du Burkina Faso, au nombre de ces contraintes, on peut noter une faible capacité d’utilisation des TIC par les agriculteurs, y compris les jeunes, une faible connaissance des innovations TIC pour l’agriculture par les producteurs.
On constate, par ailleurs, des coûts encore relativement élevés de certains équipements et services (Smartphone et connexion).

À partir d’enquêtes de terrain et de documents divers, l’étude montre que le Burkina Faso fait son bonhomme de chemin dans l’utilisation des TIC pour l’agriculture et que l’éco système commence à s’installer doucement. Des efforts devront être menés pour aller vers une harmonisation des outils et techniques TIC utilisés afin de soutenir la viabilité des projets après leurs phases pilotes. Les initiatives d’incubation et de soutiens aux start up agricoles ont également besoin de synergies pour aller vers des regroupements solides par grappe d’entreprises.
le coordonnateur du projet

Sylvestre OUEDRAOGO
Responsable Yam Pukri

Cliquez sur l’image suivante pour télécharger le livre :

Publication livre de plaidoyer TIC et monde rural

    PARTAGER via

  • Twitter